The High Reeds

Mai 2016
1 Chanson
Buy Now
Artistes :

Christophe Rigaud : Guitare/chant/percussions

Yao Dié : Basse/chant

Djedi : Claviers

Djô Toussaint : Batterie/percussions

Booking:

Yanna Prod : Stephane

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Management:

Didier Garnier

Discographie :

EP "See the river" - 4 titres - (2012) - nominé aux victoires du reggae 2013 / catégorie révélation de l'année

Album "Sounds of life" 14 titres - -(2013/distribution musicast/promotion I welcom) - nominé aux victoires du reggae 2015 / catégorie album de l'année

Facebook

Portés par leurs racines Africaines, Corses et Caribéennes, The High Reeds soufflent un vent nouveau sur les musiques du monde et font naître le blue reggae, un groove Jamaïcain coloré par deux voix s’envolant sur un tapis roots, soul & blues. Salués par la presse internationale suite à la sortie de leur premier album "Sounds of Life", nominé aux Victoires du reggae 2015, The High Reeds suscitent un engouement grandissant après s’être révélés lors de rendez-vous aux côtés des grands noms Jamaïcains (The Wailers, Max romeo, Morgan heritage, Clinton Fearon, Anthony B, Tarrus riley) ainsi que sur différentes dates et festivals un peu partout en France avec Tété ou encore Goran Bregovic. Des concerts remarqués qui permettent de dévoiler en quelques mois au public et aux médias le potentiel scénique d’un groupe à l’alchimie unique qui sait transcender les barrières et les genres. Un son profond, épuré et universel qui touche les coeurs et les oreilles de tous horizons, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest.

Ce quatuor taillé pour la scène offre un nouveau visage au métissage artistique, porté par le chant soul Anglophone du leader Christophe Rigaud, dont les racines Corses imprègnent une voix au grain immédiatement reconnaissable. A ses côtés, Yao Dié fait vivre son jeu de basse épais et puissant, maîtrisant l’art d’un chant emprunt d’une densité Jamaïcaine, remontant jusqu’aux traditions du peuple Baoulé de Côte d’Ivoire. A la batterie, Djo Toussaint amène une frappe précise et massive s’inspirant des percussions et traditions du “Gwo Ka” et apporte une touche vocale Caribéenne inspirée de ses années de leader au sein du groupe Pawolka. Enfin, Franck «Djedi » Alibar donne vie à ses claviers, habité par une fougue en ébullition subtile à la frontière entre ses racines Guadeloupéennes, et ses inspirations reggae, salsa, jazz et blues. Tous les quatre amènent cette nouvelle vibration musicale dans une énergie live rock, faisant vivre au public un moment suspendu dans le temps comme une histoire, une invitation à la danse et au partage, un voyage à la fois méditatif et dansant.

L’aventure est en marche car si les The High Reeds savent résister à tous les vents, ils ne connaissent pas non plus de frontières.